Depuis Juillet 2008 une « Commission communale pour l’accessibilité aux personnes handicapées » est en place. Elle est présidée par Jean-Noel MAGIS.

Créée par la loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, elle s’applique aux communes de plus de 5 000 habitants.

Cette commission est composée :

  • De représentants de la commune (élus).
  • De représentants des personnes handicapées.
  • De représentants des usagers.

Il s’agit d’une commission d’études et de propositions ayant un rôle consultatif.

Cette commission

Etude l’accessibilité

  • Du cadre bâti existant
  • De la voirie
  • Des établissements réservés au public (ERP) : Etablissements recevant du public neufs ou existants (diagnostic avant janvier 2011, accessibilité avant janvier 2015).
  • Des transports urbains ou interurbains.

Recense l’offre des logements accessibles aux personnes handicapées

  • Bâtiments collectifs neufs : accessibles dehors et dedans, ascenseur si plus de trois étages.
  • Bâtiments collectifs existants : évaluations des travaux.
  • Maisons individuelles neuves destinées à être louées ou vendues : adaptation à la personne handicapée.

Fonctionnement

Cette commission se réunit trois fois par an (minimum).

Elle établit un rapport annuel, présenté au conseil municipal, qui recense toutes les propositions utiles de nature à améliorer l’accessibilité de l’existant.

Ce rapport est également transmis :

  • Aux représentants de l’état (Préfecture).
  • Au président du conseil général.
  • Au conseil départemental consultatif des personnes handicapées.

Depuis un an la commission s’est fixé pour objectif de :

  • Recenser les ERP (publics et privés)
  • Créer un plan de Cambo comportant tous les édifices publics ou privés et leurs aménagements (sous forme de logos)
  • Distribuer ce plan réduit aux personnes concernées par l’intermédiaire de l’OTSI.
  • Prioriser les adaptations sur les chantiers prévus dans l’immédiat :
    • Mise en place de feux tricolores sonores (non et mal-voyantes);
    • Annonce vocale des arrêts dans les autocars et les navettes;
    • Mise aux normes lors de la rénovation des toilettes publiques et adaptation de la voirie, des parkings et création d’itinéraires adaptés balisés;
    • Evaluation des offres de logements accessibles aux personnes handicapées.

Certains aménagements ont d’ores et déjà vu le jour : aménagement du centre-ville, feux sonores, parkings handicapés, WC adaptés, cinéma l’Aiglon, accès salle Zabalki, ascenseur à la mairie…d’autres sont en cours de réalisation ou prévus.